« Querelle », Kevin Lambert

QuerelleDans une scierie du nord canadien, une grève démarre pour ne plus prendre fin. Face aux pressions politiques et sociales, le collectif s’efface petit à petit au profit de l’individuel, où la différence n’est pas de bon ton…

Un récit fort au ton unique qui ne néglige aucun point de vue et nous laisse à bout de souffle.

Editions Le Nouvel Attila – août 2019 – 19€

« Jolis jolis monstres », Julien Dufresne-Lamy

Jolis jolis monstresLe dialogue improbable et magnifique de deux hommes que tout oppose ou presque. L’un est homosexuel, la vingtaine extravagante en plein cœur des années 70 ; l’autre est un pur produit de l’Amérique des années 2010, membre repenti d’un gang, devenu père trop tôt.

Réunis par ce « monstre » plus grand qu’eux, qu’ils ont besoin de laisser s’exprimer : leur drag. 

Un récit très documenté et émouvant sur l’univers méconnu des dragqueen, qui dresse en filigrane le portrait d’une société passée des seventies à la télé-réalité.

Editions Belfond- août 2019 – 18€

« Cadavre exquis », Agustina Bazterrica

Cadavre exquis

Les animaux ont presque tous disparus, anéantis par un virus : une nouvelle race de bétail humain est alors créée pour nourrir la population mondiale. 

Un roman qui se lit la boule au ventre mais qu’on ne lâche pourtant pas, qui nous met face à ce que l’homme et nos sociétés peuvent avoir de plus sombre. 

Editions Flammarion – août 2019 – 19€

« Les furtifs », Alain Damasio

En 2040 les villes sont privatisées, le citoyen est devenu le client d’une société où seule prime la consommation. Lorca se lance dans la quête éperdue de sa file disparue. Pour lui, ce n’est pas sans rapport avec les furtifs, créature mystérieuses qui échapperaient à un monde sous surveillance…

Dans cet univers qui mêle critique politique et science-fiction, Damasio questionne notre rapport au vivant et à la société.

Editions La Volte – avril 2019 – 25€

« Le gang de la clé à molette », Edward Abbey


Alors que l’ouest américain est peu à peu détruit par les bulldozers, quatre activistes écologistes décident de former un groupe pour mettre fin au massacre : un vétéran de la guerre du Vietnam accro à la bière, un chirurgien et sa compagne droguée et un mormon polygame. Armés de dynamite et de clés à molette, traqués par les représentants de l’ordre moral, le combat pour la sauvegarde des grands espaces peu commencer. 

Roman plein d’humour contre le monde industriel, qui prône l’écologie et la désobéissance civile : un classique de la littérature américaine à découvrir d’urgence !

Editions Gallmeister – décembre 2016 – 12€

« Dans la forêt », Jean Hegland

Nell et Eva vivent depuis toujours dans la maison de leurs parents, en bordure de forêt. 
Alors que la civilisation s’effondre, les deux jeunes sœurs décident de rester et survivre malgré tout, portées par leurs passions de la danse et de la lecture. Elles vont devoir compter l’une sur l’autre pour apprendre à grandir, avec pour seule aide la forêt. 

Un roman poétique, fort et plein d’espoir. 

Edition Gallmeister – juin 2018 – 9.90€

« Les groseilles de novembre », Andrüs Kivirähk

Dans l’Estonie médiévale d’Andrüs Kivirähk, les vaches sont bleues, le diable note scrupuleusement ses contrats, les morts ne le sont pas vraiment et l’on peut construire son kratt, sorte de valet fait de bric et de broc. 

En suivant chaque journée d’un mois de novembre dans un village estonien, Kivirähk nous offre un conte fantastique plein de surprise, d’humour, et souvent cruel. Pour notre plus grand  plaisir ! 

Ed. Le Tripode – mai 2019 – 11€