« Une putain de catastrophe » de David Carkeet

Une Putain de catastrophe est une sorte de roman « pince sans rire » dans lequel un linguiste, célibataire et au chômage , accepte un emploi dans une agence chargée de sauver les couples à la dérive (?!?).

Cette entrée en matière, pour le moins farfelue, constitue le prétexte à l’introduction dans la vie d’un couple en pleine crise.

Le roman alterne alors entre les situations et les personnages les plus loufoques (le directeur de l’agence et son manuel, le linguiste et son stoïcisme…), et les scènes parfaitement triviales  et réalistes (les jalousies familiales, le poids du quotidien, le rôle de la belle-famille….). Les dialogues truculents et plein d’humour s’enchaînent en rythme , et le roman pourrait être lu pour ce seul plaisir.

Mais il contient aussi, en creux, une critique de nos narcissismes et de notre société. Et D. Carkeet n’a pas son pareil pour en dévoiler leurs absurdités. C’est jubilatoire, c’est malin, et on ne décroche plus. Au final, on est même convaincu du poids des mots dans nos maux quotidiens (si l’on peut se permettre ce jeu de mots facile, raillé par l’auteur lui-même !).

Ed. Monsieur Toussaint l’Ouverture – 20.90 € – mai 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s